Accueil > Général Informatique > Ubuntu 12.10 confortable

Ubuntu 12.10 confortable

lundi 13 mai 2013, par Administrator

Ubuntu 12.10 beau et confortable : effets 3D et le cube, Unity sans “mouchard”, voir mieux.

Installer le cube 3D en parallèle de Unity avec Ubuntu 12.10.

Sous les dernières versions d’Ubuntu (12.10, “Quantal Quetzal” qui est un oiseau de toutes les couleurs), on a un bureau d’office qui s’appelle Unity.

On peut se demander où sont les effets 3D et le cube. Compiz (lui-même issu de Beryl) et le cube en trois dimensions, qui a fait un temps la renommée des Linux, alors même que Microsoft sortait un pitoyable Aero. Le cube nous présente, lui, une réelle utilité en beauté des quatre bureaux virtuels minimum propres aux linux en général. Mais pourquoi choisir entre le cube et Unity ? Voici comment conserver les deux fonctionnalités simultanément et de manière harmonieuse...

Attention : sur les nouvelles version Linux, Compiz est instable. Si vraiment vous voulez un Compiz le plus stable possible, le conseil prépondérant est de repasser sous une ancienne version jusqu’au 11.10 par exemple. Si vous acceptez un degré d’instabilité alors suivez le guide :

Pour afficher de nombreuses fenêtres sur des bureaux virtuels de toute beauté, allez dans la logithèque et tapez “Compiz” dans la barre de recherche.

Installez “gestionnaire des paramètres CompizConfig” (anciennement nommé ccsm) et le “compiz plugin” soit “transitional dummy package” (plugins extra). Il est quelquefois dur à trouver, mais insistez avec “compiz plugins extra” dans la barre de recherche par exemple, ou en combinant les noms que je viens de donner.

Rendez-vous dans “général” et “options générales”, cliquez sur la flèche en haut à droite pour trouver la “taille du bureau” et là, passez les paramètres en 4,4,4.

Cochez ensuite dans le bureau : “cube” et “rotation du cube” ; dans les effets, je rajoute “3D windows” et “Déformer les fenêtres”.

Allez dans “rotation du cube”, rajoutez du zoom (le max est 2) et paramétrez-le comme bon vous semble (n’hésitez pas à faire des essais, à droite de chaque modification, vous avez une icone pour remettre les valeurs par défaut). Dans le cube, vous pouvez rajouter une image de fond si vous voulez, l’animation du skydome est aussi intéressante. Furetez.

Avec CRTL+ALT+ flèche directionnelle droite ou gauche, vous aurez les faces du cube sur la droite et sur la gauche (vous pouvez aussi paramétrer les touches choisies dans ccsm).

Le cas particulier d’Ubuntu Studio, avec XFCE depuis les dernières versions à la place de Gnome.
En principe, Compiz n’est pas compatible avec XFCE. Pour avoir Compiz sous Ubuntu Studio sans bidouiller, dans les dernières versions, il faut réinstaller Gnome (voir du côté des installations, désinstallations des bureaux virtuels sous Linux).

Il ne reste plus qu’à nettoyer Unity de son “mouchard”.

Unity est un dock assez propre et joli, fluide, et qui permet d’aller tout de suite à ce qui intéresse dans le système, paramétrable de plus à volonté. Mais Unity a un inconvénient majeur, Unity est décrié et rejeté par Richard Stallman lui-même, pour une seule raison : Unity recèle un “mouchard”. On ne présente plus Richard Stallman qui est à l’origine du monde du libre et un programmeur émérite ; quand il n’est pas content, c’est qu’il a vu venir un problème majeur pour le futur du libre et qu’il tire un signal d’alarme.

Comment contrer le spyware (mouchard) de Unity ?

Cliquez sur l’icone dans le coin supérieur droit de votre écran. Sélectionner Paramètres système... “Personnel”, “Vie privée” et finalement dans l’onglet “Lors de la recherche dans le tableau de bord”, désactiver “Inclure les résultats de la recherche en ligne”.

Voilà, le “mouchard” est désactivé, vous pouvez faire tout ce que vous voulez sans fuite d’informations, du moins par Unity.

Pour finir, il y a des cas où on a besoin d’y voir mieux, plus grand et de manière plus confortable.

Pour agrandir l’écran (en cas de vue fatiguée par exemple), vous pouvez utiliser le plugin de Compiz “zoom de bureau amélioré” (en anglais “Enhanced zoom Desktop”) et vous pouvez également inverser les couleurs avec le plugin “négatif” (activation par “SUPER+n”, désactivation de la même façon, “SUPER” étant la touche “Windows” sur la plupart des claviers). Ainsi, quelqu’un qui n’y voit pas très bien aura une très bonne approche du système.

Pour le zoom, il faut que “animations” dans le “gestionnaire de configuration CompizConfig” soit coché, zoom devrait alors apparaître, cliquez sur “Enhanced Zoom Desktop”, à partir de là, vous devez définir vos raccourcis pour déclencher les différents niveaux de zoom, par exemple “CRL+AL+Button1” pour Zoom In -zoomer en avant- et CTRL+ALT+Button3” pour Zoom Out -zoomer en arrière- (le bouton 3 est le bouton droit de la souris).

A noter que vous pouvez aussi utiliser “Magnifier”, cela ouvre uniquement une fenêtre de zoom au lieu de zoomer sur le bureau complet (les touches sont à redéfinir, par exemple, SUPER+SHIFT+Button1 et SUPER+SHIFT+Button3, les boutons 1 et 3 étant les boutons de gauche et droite sur la souris).

Portfolio