Un jour, quelqu'un m'a demandé de lui expliquer la sophrologie comme s'il était un enfant de 8 ans. Je lui ai répondu sans réfléchir que c'était "comme l'hypnose mais en plus léger". Je parlais de la sophrologie selon Caycedo. Car il y a une "autre sophrologie", qui englobe d'autres pratiques et dont les limites sont plus floues. La définition la plus complète que je puisse donner de la sophrologie se trouve ci-dessous.

Un petit bout de sophrologie, car elle est détente sur laquelle elle s'appuie, et beauté de la visualisation.

Elle est aussi respiration.

Elle est beaucoup d'autres choses et elle évolue sans cesse. Elle s'adapte à chaque individu pour l'aider, le soutenir et restaurer ou préserver son bien-être. Une application android d'hypnose qui s'appelle "Hypnose" est de bonne qualité et pourra peut-être vous faire voyager en vous-même. L'hypnose est intégrée dans la sophrologie (du moins dans celle que je pratique).

La sophrologie est aussi création.

La sophrologie n'est pas médicale, elle n'a pas vocation à se substituer à un médecin, un psychologue ou un psychiatre. Chacun ses spécialités. Avant de consulter un sophrologue, allez consulter votre médecin de famille qui vous connaît bien, il vous guidera et pourra traiter des lésions éventuelles non détectées. La sophrologie peut éventuellement vous accompagner pendant un traitement mais en aucun cas le remplacer. En ce qui me concerne, j'utilise la sophrologie comme outil de la performance et du bien-être seulement, hors maladies, et pour moi ou des proches. Quand on prend RV chez un sophrologue, il faut avoir une réelle motivation personnelle, le travail de sophrologie est une alliance, sans motivation, cette alliance est impossible.